Épisode 10

L'histoire de l’aéronautique

Tommy Gaudet se joint à nous pour la chronique science du cosmos et nous parlons de l'histoire passionnante des machines volantes. Qui sont les inventeurs, aventuriers et savants qui ont permis de réaliser ce rêve aussi vieux que l'humanité?

Les débuts de l’aéronautique (jusqu’au milieu des années 1920)

Cette semaine à l'émission: Tommy Gaudet se joint à nous pour la chronique science du cosmos et nous parlons de l'histoire passionnante des machines volantes. Qui sont les inventeurs, aventuriers et savants qui ont permis de réaliser ce rêve aussi vieux que l'humanité?

Les débuts de l’aéronautique (jusqu’au milieu des années 1920)

Parmi les nombreux problèmes que l'homme s'est proposé de résoudre, il n'en est peut-être pas de plus difficile que celui de la navigation aérienne.

Il a fallu, après des milliers d'années de conceptions vaines, que les frères Montgolfier aient songé à remplir d'air chaud et raréfié, un sac de papier de grand volume, et l'art aéronautique a été créé. L'hydrogène remplaçant l'air chaud, le ballon à gaz a succédé à la Montgolfière.

L'aérostat a permis à l'explorateur de s'affranchir des lois de la pesanteur, de quitter la surface du sol, pour traverser les nuages, visiter le domaine des météores et pénétrer dans les hautes régions, au delà des limites que l'aigle lui-même n'a jamais atteintes.

Léonard Léonard de Vinci, le grand artiste de la Renaissance, a sa place marquée dans l'histoire de l'aviation.
Ces croquis et dessins ont inspirés plusieurs machines volantes au cours des temps

Léonard de Vinci avait abordé le problème en suivant cette même méthode rationnelle qu'on retrouve dans tous ses écrits, et qui le distingue de ses contemporains.

Avant d'arriver à la construction de ses appareils d'aviation, il commença par l'observation et l'étude du vol des oiseaux.

Les quelques documents que l'on possède aujourd'hui du mémoire de Léonard de Vinci, font regretter la perte d'une grande partie de ses travaux. M. le prince Boncompagnoni a fait rééditer les manuscrits qui restent du grand artiste italien; mais beaucoup de cartons et divers manuscrits laissés à Milan ont été éparpillés et n'ont pu être retrouvés.

Ces manuscrits étaient écrits à l'envers, d'une écriture fine et serrée, ce qui en rendait la lecture des plus difficiles et a dû contribuer à leur perte. On peut voir, dans les planches que nous donnons ci-contre, des échantillons de cette écriture bizarre que nous n'avons pu déchiffrer. Il est probable que cette manière d'écrire, intelligible pour l'auteur seul, était un moyen de conserver le secret de ses découvertes; mais le penseur, en agissant ainsi, a eu le tort de ne pas comprendre que si l'inventeur a l'usufruit de ses découvertes, la nue propriété en appartient à l'humanité tout entière.

Machine volante
Ici la machine volante électrique figurée dans le Philosophe sans prétention de 1775.

Machine volante
Principe de l'hélicoptère, dessin de Léonard de Vinci.

Source
LA NAVIGATION AÉRIENNE
DE M. ÉDOUARD CHARTON

http://www.gutenberg.org/files/28397/28397-h/28397-h.htm